DE LA FORCE


Faut-il adapter son alimentation pour reprendre le sport?

Non. Mais il faut manger quand on a faim! Le corps se modifie avec le sport et il a besoin d'énergie également après l'exercice - jusqu'à deux ou trois jours après - notamment pour augmenter la taille des muscles.

D'ailleurs, le plus grand bénéfice pour la santé est obtenu par une activité physique régulière, pas par une perte de poids. Une personne maigre qui ne bouge pas du tout court plus de risques pour sa santé qu'une personne en surpoids qui fait régulièrement de l'exercice. 

«Notre environnement a une forte influence sur notre activité physique. Aujourd'hui, il nous incite à la sédentarité. Cela doit changer. L'urbanisme devrait favoriser la mobilité douce et le mouvement. Et il faudrait repenser les standards de l'architecture, par exemple en plaçant les escaliers - et non les ascenseurs - au cœur des bâtiments. Des groupes réfléchissent à ces questions. La ville de New York promeut par exemple l'active design, des recommandations pour intégrer l'activité physique et une alimentation saine à l'architecture et à l'urbanisme.»

Un peu d'exercice au quotidien, une dose de mouvement tous les jours... C'est probablement, avec l'arrêt du tabac, la chose la plus importante que l'on puisse faire pour sa santé.

Malgré l'envie de bouger plus, faire cinq fois 30 minutes d'activité physique par semaine, comme le recommande l'OMS, peut paraître impossible. Est-ce vraiment un problème?

Essayer d'intégrer l'activité physique dans la vie quotidienne: descendre du bus un arrêt plus tôt, garer sa voiture plus loin, prendre les escaliers. Cela va réhabituer le corps au mouvement et va permettre de bouger plus, petit à petit. Mais il est important d'y aller progressivement. On sait que, parmi tous les sportifs, ce sont ceux qui débutent qui connaissent le plus d'accidents.

" Change son style de vie et à maintenir pour toute une vie."